Month: March 2015

Allez hop, au boulot!

Le téléphone portable sonne et mon agenda se met à se remplir. Hé oui, mon autorisation de travail en poche, je peux enfin me lancer. Je suis donc heureuse de vous dire que j’ai désormais plusieurs jobs ! Prof la semaine et guide touristique le week end. Depuis une semaine, je remplace le prof de français et d’espagnol du lycée de… Read more →

Super Saturday in Lafayette

Aujourd’hui c’était Super Saturday à Lafayette : l’équipe des Ragin’ Cajuns fêtait le printemps et permettait à ses fans de venir observer l’équipe A et l’équipe B en préparation de la saison prochaine. A la fin du match, le public pouvait même aller sur le terrain parler aux joueurs ou observer les pompom girls de plus près. Après le match, on est tombé sur une exposition de vieilles voitures dans le parking en face de chez nous. Un journée à l’américaine donc.

Des examens poubelles, un gâteau à la crème et un coquard à l’oeil.

On se rappelle tous de son brevet des collèges : notre première semaine d’examens, peu d’enjeux mais le stress qui va avec. Les américains adorent évaluer leurs élèves, tant et tellement qu’ils imposent ce type d’examen 3 fois à l’école primaire, et tous les ans de la 6ème à la Terminale. Beaucoup d’énergie, des réunions et des procédures et le tout pour pas grand chose. Dans un article qui date de cette semaine, le Washington Post dénonce un examen qui empêche les profs de faire leur boulot et qui a un impact négatif autant sur les élèves que sur les profs. Ok, c’est bien beau d’écrire ça dans le Washington Post mais je deplore encore une fois l’apathie du corps enseignant américain. Infoutu de dire : “Non, je ne ferai pas ça, ce n’est pas bon pour mes élèves”.

Dans notre collège, cette semaine d’examens était une semaine de sieste. La très grande majorité des élèves a terminé chaque épreuve une heure avant la fin avec l’interdiction de parler en classe. On se retrouvait donc avec des dizaines  d’élèves qui dormaient, certains profondément, couchés sur leur table. Je vous ai dit que l’école américaine ne respectait pas le rythme de l’élève? ; )

Comme les profs ne font rien, des parents ont créé un mouvement national nommé “Save Our Schools” et on fait une video récemment.


Dimanche dernier, Alice rentre dans un super marché pour prendre une baguette (oui il y en a qui sont mangeables 😉 ; elle en ressort avec un gros gâteau à la crème. Explication : à son arrivée dans le magasin un grand jeu avait lieu dans lequel les clients devaient se placer sur des chiffres placés au quatre coins du magasin. A peine sur les lieux, une employée a crié aux enfants: “trois, trois!!!”. Nola comprend et court se placer sur le 3 à côté de la dame : “Yeahhh! Bravo, vous avez gagner un gâteau”. La dame demande le prénom d’Alice et annonce sa victoire au micro.

photo (5)

Le gateau en question ;)


 

Anecdote rapide : à l’entrainement de foot, notre fils Nola se prend un coup dans l’arcade qui finira en coquard. Le lendemain à l’école, l’instit’ nous fait signer un papier comme quoi ce n’est pas arrivé à l’école.


Ca y est, tout s’est accéléré pour Alice : après ses formations pour devenir guide touristique, ma petite femme a accepté un poste de remplaçante dans un lycée en tant que prof de français et d’espagnol seconde langue. Pour être honnête, je n’avais pas trop envie qu’elle accepte ce poste : les élèves de ce lycée étaient réputés pas faciles et elle a de gros effectifs. Mais bon, elle a accepté ce challenge en se disant qu’elle verrai bien. Vous voulez savoir comment s’est passé sa première semaine? Vous le saurez dans son prochain post…

898E20EE124D8B4A539C581B618E55C2_787_442

Le lycée de Carencro en question

La gratitude américaine

Mon anecdote préférée depuis que nous sommes arrivés : Nous étions dans une salle d’attente d’hôpital où la plupart des gens autour de nous attendaient depuis des heures. L’homme assis à côté de nous avait passé la journée à attendre que l’on soigne sa femme pour un bras cassé. Il est 16 h et Janeela, une femme d’une soixantaine d’année… Read more →

Les premières fois

La vie d’expatrié c’est une succession de premières fois maladroites. Extraits de nos dernières premières :

Lexi me fait souvent penser à une élève que je pourrais avoir en France. C’est une élève de 6ème souriante qui fait son travail, participe en classe, sans en faire trop. On sent qu’elle met une certaine distance entre elle et son prof. Lundi dernier, j’avais un léger reproche à lui faire sur son dernier travail et pour ne pas “l’afficher”, je me mets à côté d’elle, me baissant au niveau de sa table. Je la sens soudain se crisper sur sa chaise ; rappelez-vous cette sensation désagréable d’avoir son prof dans le dos. Pour me faire passer pour un américain je dis : “Lexi, tu es l’une des meilleures élèves de la classe, tu parles et tu comprends bien le français, c’est super!!”. La jeune fille ne lève pas les yeux de sa copie alors j’en profite : “… par contre, fais attention, tes verbes tu dois les conjuguer…“. Elle m’écoute sagement, corrige ses fautes et me tend sa copie. Je lève alors la main pour lui faire signe de la garder mais Lexi comprend que je lui tends la main pour lui faire un “high five”, un geste courant entre élève et prof aux Etats-Unis. S’en suit une petite seconde de malaise entre elle et moi que j’efface rapidement en venant frapper dans sa main : mon premier “high five” avec un élève.


A la maison on parle français. On aurait pu se forcer à parler aux enfants en anglais mais ça n’aurait pas été bien pour plein de raisons. Ceci dit, il y a toujours des mots qui transpirent de leurs journées anglo-saxonne. “Finished” quand ils terminent leur assiette, “Ew” (prononcé “eeyou“) quand ils voient quelque chose de dégoutant, “ouch” (prononcé “aouche“) quand ils se font mal et “thank you” de temps en temps. L’autre jour Alice m’appelle et me dit : “Ecoute ce que chante Eden…”. Je tends l’oreille et devine les mots: “God is great! Thank you Jesus for this meal, thank you for this cup…Amen”. Une chanson certainement fait pour introduire le repas : la première chanson religieuse d’Eden.


 

B9316511461Z.1_20150312102505_000_G9UA609E6.1-0De son côté Nola a accompagné son copain français Ilyan pour voir un spectacle d’énormes voitures. Sur place, le show était si bruyant que notre copine Bhynti a du acheter un casque de protection pour les oreilles: le premier Monster Truck Show de Nola.


 

Ces derniers jours, le thermomètre a oscillé entre 25 et 30 degrés. On a retrouvé notre Louisiane comme on la connait 8 mois de l’année, rangé les manteaux au placard et sorti les sandalettes des enfants. Ce soir, nous avons fait notre premier pique-nique en famille.

Chéri, y’a quoi ce soir à la télé?

Hier, j’étais comme tous les soirs devant la télé, quand Mikaël se retourna vers moi attiré par les cris qui sortaient du petit écran :

– Mais qu’est ce que tu regardes encore?

Certains ont comme passion l’origami, la pêche à la ligne ou la photo mais moi j’adooooore la télé. Et qui plus est les programmes télés US. Je vous avais déjà fait part de cet attrait dans un post sur notre ancien blog Louisianeusa. Notre retour en Louisiane m’aura permis de retrouver ma copine la télé.

Tout d’abord, j’ai eu une grosse déception. La chaîne Animal Planet que j’affectionnais tant, a modifié son contenu. Le slogan est désormais Animal Planet, surprisingly human. Vous comprendrez donc que cette chaîne censée se spécialiser dans les documentaires animaliers se recentre sur les humains. Pas très original, une centaine d’autres chaînes le font. Une exception tout de même pour la télé réalité “Pit bulls and Parolees” qui met en scène un chenil de la Nouvelle Orléans dont le but est de recueillir des pit bulls et d’embaucher des anciens détenus pour s’en occuper.

Je zappe beaucoup et voici quelques programmations qui ont eu le mérite d’attirer mon oeil d’experte :

– Say yes to the dress : l’émission se passe dans un célèbre magasin de robe de mariée et nous suivons des mariées qui choisissent leur robe.

– Shark Tank : sur le modèle de la Nouvelle Star, des auto-entrepreneurs viennent présenter un concept, un produit devant 5 businessmen multimillionnaires : The Sharks. Le but est de trouver un investisseur dans ces 5 sharks.

– Born in the wild : des femmes souhaitent accoucher en pleine nature et les téléspectateurs les suivent dans cette aventure un peu flippante quand même…

– Who the “#@” did I marry? ou “P.. avec qui je me suis marié?” : ce sont des reconstitutions dans lesquelles un partenaire réalise que sa moitié est en fait un serial killer, un arnaqueur, etc.

Mais aujourd’hui, je dois vous l’avouer, un objet a détrônée ma sacro-sainte télé….. mon ordinateur!!!! Je peux désormais voir toutes mes séries préférées sans pub!!!! Attention je ne parle pas de téléchargement illégal, non!!!!! Mais de rediffusions. Je suis donc abonnée aux séries des chaine ABC avec de bonnes surprises comme Fresh of the Boat ou Blackish.

unbreakable-kimmy-schmidt Fresh Off the Boat Key Art embed (1) BLACKISH-POSTER-517x689

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hélas, toute bonne chose a une fin :  j’ai fait mes premiers entretiens pour travailler en tant que guide touristique dans 2 lieux populaires de Lafayette. Youhou!!!! Je commence mes formations la semaine prochaine et je me retrouverai vite devant des touristes. L’occasion d’un autre post haut en couleur.

Bon je vous laisse maintenant, My Big Fat Fabulous Life vient de commencer sur TLC.

 

Alors ça, je m’y attendais pas.

parent-tunnelRegarder des gamins de 5 ans jouer au football est très comique. Les petits bouts courent d’un bout à l’autre du terrain sans trop maîtriser le chemin que prend le ballon. Autour du terrain, beaucoup de parents sont assis dans leur chaise pliante en tissus si populaire ici. Lorsque le ballon semble vouloir prendre la direction du but, on entend le prénom de l’enfant le plus proche du but “Go Ethan!!!“. L’atmosphère est très bon enfant, le match touche à sa fin et je m’apprête à vivre l’inattendu. Une femme derrière moi s’avance vers le centre du terrain en disant “Ah!!! Voilà mon moment préféré du match“. Les joueurs des 2 équipes sont alignés au bord du terrain et je suis les autres parents qui se rassemblent pour former un tunnel humain. Je joins mes mains à celle d’une autre maman “Bonjour madame” 😉 et le coach demande à son équipe de taper dans les mains des joueurs adverses avant de courir dans le tunnel. Essayant de ne pas trop me faire remarquer, j’essaye de crier aussi fort que les autres parents: “Yeah!!!!!”, “Good game!!!”. Quand je vois le sourire de Nola et de tous les autres enfants à cavaler entre les grands enfants que nous sommes, je me dis que c’est quand même pas mal ces encouragements à l’américaine.

D’autres exemples de choses que je n’ai pas vu venir :

Mardi dernier, toutes les écoles de Lafayette et de ses environs ont fermé. La raison : le thermomètre a chuté à 2°c pendant la nuit et il y avait des risque de verglas. Bien trop dangereux pour nos célèbres bus jaunes.


bunnyslips_LargeNola a eu droit à sa journée pyjama à l’école et il ne s’est pas fait prier pour monter dans la voiture en pyjama. C’est quand on l’a récupéré après l’école qu’on a compris que c’était vraiment une JOURNEE pyjama. Tous les enfants sans exception étaient en pyjama ; la maitresse elle-même arborait son pyjama fétiche et des pantoufles.


 

La semaine dernière une collègue française prévient un parent du mauvais comportement de son fils en classe. Réaction du papa: “Je passerai demain assister à votre cours pour observer mon fils”. Le lien entre parents et école est très différent de la France et j’aurais l’occasion d’en reparler ici.


En classe, j’étudie avec mes élèves la bande dessinée et le film d’animation Persepolis. Une révolution islamiste, une guerre, des religions, des relations amoureuse et le tout en Iran et en langue française : un vrai ovni pour mes petits américains. Ils regardent le film d’animation avec énormément de curiosité et se posent des questions. Gabrielle vendredi dernier s’interroge: “Monsieur, c’est quoi le communisme?”. Je lui réponds très approximativement, elle fronce les sourcils et dit: “Et ça peut se voir sur le visage??


Shaun-CritelliAlice a reçu son autorisation de travail – yeah!!!- y’a plus qu’à trouver un job maintenant. En cherchant, sur craiglist, elle tombe sur une annonce qui propose d’être payé pour faire signe sur le côté de la route déguisé en statue de la Liberté. Parfait! y’a plus qu’à….


Il existe une élection du “meilleur prof” dans chaque école, dans chaque ville et dans chaque état. Stacie Starr elle, a simplement été élue l’une des meilleures profs des Etats Unis. Petit problème dans ce joli tableau : la demoiselle vient de poser sa demission. Elle dénonce un système scolaire dans lequel les tests prennent trop de place et laisse beaucoup trop d’élèves en situation d’échec. Article

 

Skip to toolbar