Happy New Year y’all !!

 

Bonne année à tous!

Merci pour votre présence sur ce blog. Merci pour les presques 9000 visites que nous avons eu cette année.

C’est un plaisir de partager notre aventure qui touche bientôt à sa fin. L’année 2017 sera encore une année de changements pour nous.

Du fin fond de notre Louisiane, on vous embrasse et on vous envoie quelques photos inédites prises cet hiver :)

img_1783-copie
img_1841 img_1737 img_2063-recadreimg_1859 img_1862 img_2186 img_1880 img_2124 img_2130-recadre img_2122 img_2120-recadre img_1885 img_1834 img_0379 img_0380 img_0388 img_0425 img_0460 img_2066 img_2086-reacdreimg_2073 img_1970


 

2016-12-27-photo-00007399-1

Un grand merci à tata Flo et tonton Guillaume d’être venus partager les fêtes de Noël avec nous.

Bisous!!

Parce que c’est l’Amérique

Il y a toujours et encore des moments que nous ne pouvons vivre qu’ici, aux Etats Unis. Des moments qui nous font sourire, nous énervent ou qui nous déstabilisent. Des instants qui nous rappellent à chaque fois, à quel point on est français.

 

d005dbc73d71ade0ca2ae94a94f21d23Dans l’école d’Alice pour Noël, les enseignants peuvent retrouver dans leur casier un mot qui dit “You’ve been mugged”. Un mot accompagne un mug. L’enseignant “muggé” doit à son tour offrir un mug à un collègue et tout ça dans le plus grand secret.


First deer killUn de mes élèves nous a annoncé avoir tué son premier cerf. Il a ajouté que la tradition veut que l’on mette le sang de l’animal mort sur son visage. J’ai pensé d’abord que l’ado se foutait de nous et puis j’ai tapé “First deer kill” dans google. J’y ai trouvé plusieurs dizaines d’enfants avec le visage en sang. Dans notre collège quasiment tous les enfants chassent avec papa et/ou maman.


Il y a quelques semaines, nous étions dans un parc avec les enfants pour une petit concert un plein air. Un couple d’une cinquantaine d’année s’est approché, l’homme a regardé nos enfants avant de sortir son porte feuille. Il en a sorti 4 dollars qu’il a donné aux 4 enfants qui étaient avec nous. Sans aucune raison :)


unnamedSi notre fils complète tous ses devoirs à l’école, sa maitresse lui donne un bon pour avoir une glace chez Sonic ; un fast food dans le quartier.


logo-transCette année, l’Université de Lafayette a organisé une sorte de kermesse dans l’école des enfants. Une pizza, un soda et un chocolat chaud étaient offerts à toutes les familles. Les enfants pouvaient, entre autres, fabriquer des bonhomme de neige en Marshmallows. Des militaires étaient aussi de la partie et proposaient aux élèves d’écrire une lettre de soutien aux troupes sur le terrain.


cajun activistDans le cadre du prochain film documentaire que je prépare avec un collègue, j’interviewe pas mal de monde. Samedi dernier, c’était Maggie, une jeune activiste qui se bat pour faire vivre le français en Louisiane. Après 45 minutes d’interview très intéressant, je lui dis en guise de question : “En tant que français, je suis vraiment surpris par ta manière de mener ce combat et de répondre à nos questions. Un français dans ta position aurait très vite “taper” sur le gouvernement en citant des politiciens qui ne font pas leur boulot. Toi, tu penses avant tout à ce que toi et ta communauté peut faire pour ta cause”.

Elle sourit et dit : “En français cajun, le mot “flag” se dit “flag”, on ne dit pas “drapeau”. En cajun, “drapeau” c’est une couche de bébé. Ca te donne une idée de notre mentalité envers le nationalisme et le gouvernement. On se méfie du gouvernement. On préfère faire les choses nous même plutôt que demander quelque chose au gouvernement qui prendra des années.”


Cette semaine, une petite de 6eme grade est venue me voir après le cours. Mallory est une élève travailleuse toujours soucieuse de bien faire. Apres avoir présenté le pays Africain francophone qu’elle devait étudié, elle me demande : “Monsieur, est-ce que je peux garder le poster?”. Je réponds que ça ne m’arrange pas car je veux les afficher dans la classe. Ce à quoi la petite me répond “Oh mais mon père sort de prison lundi et je voulais lui montrer, ca fait 3 mois que je ne l’ai pas vu.” Enseigner en Louisiane, c’est possiblement enseigner à des élèves dont les parents sont en prison. En 2008, j’étais dans une quartier noir et la moitié de mes élèves avait papa ou maman en prison.

The 13th Amemdment est un documentaire qui tire son nom de l’amendement qui a aboli l’esclavage. Le film fait le lien entre la fin de l’esclavage et la criminalisation constante de la communauté noir. Pour rappel, les Etats Unis est le pays qui incarcère le plus au monde.

Mississippi, Alabama – Family road trip

Mississippi Alabama – Family Road Trip from Mi KL on Vimeo.

Quand j’ai dit à une collègue que nous partions pour un road trip dans l’Alabama et le Mississippi, la belle m’a regardé avec une réelle incompréhension : “Vous les français, vous êtes toujours en train de visiter des nouveaux endroits…”

L’idée de ce voyage était de partir sur les traces du mouvement des droits civiques, tout en profitant un maximum de nos jolies locations sur le chemin.

  1. Gulport, Mississippi :

Bon les deux premiers jours n’avaient rien à voir avec Martin L. King. L’objectif “plage” était pourtant des plus importants après cette longue période sans vacances. Les plages du Mississippi ne valent pas celles de Pensacola ou Destin mais on y voit quand même de grandes plages de sable fin. Le port de commerce vient un peu gâcher le paysage mais bon, la lumière est juste exceptionnelle, la vidéo ne ment pas.

2.  Montgomery, Alabama : ancienne capitale de la confédération.

  • Rosa Park Library and Museum : le musée est situé en face de l’arrêt de bus où Rosa Park refusa de céder sa place à un blanc.
  • Dexter Avenue King Baptist Church : Martin Luther y fut pasteur à partir de Septembre 1955.
  • Civil Right Memorial and Center.

3. Birmingham, Alabama.

16th street Baptist Chruch (au début du film). En 1963, le Klu Klux Klan y fit exploser une bombe qui tua 4 fillettes et blessa 20 personnes.

Birmingham Civil Right Institute : un musée très complet qui vaut vraiment le détour.

4. Canton, Mississippi

Nous sommes arrivés à Canton au hasard de notre réservation “Airbnb” et nous avons été agréablement surpris par son centre historique et ses maisons du début du 19ème siècle.

 

Voyager dans ces états du Sud, c’est traverser des zones urbaines et rurales très pauvres, croiser un nombre incalculable d’églises et constater à quel point les centre-villes sont irrémédiablement vides. Le Sud c’est aussi de jolis quartiers résidentiels boisés et encore et toujours un soleil qui, même au mois de novembre, enflamme le ciel et la nature alentour. 
road-trip-alabama

Mon plan pour rencontrer Donald Trump

204073798_14109a55b3_z

Il est 9h30, le haut parleur de ma classe interrompt mon cours (encore).  “Veuillez excuser cette interruption, nous avons une nouvelle importante : le professeur de l’année 2016 sera Monsieur…” . Et boom, me voici propulsé “professeur de l’année“. En face de moi, les élèves applaudissent, l’occasion pour eux d’arrêter de travailler.  Je tente de remettre rapidement tout le monde au travail. “Oui, oui, je suis content. Allez, on écoute …”. Le téléphone de ma classe sonne (encore), c’est ma collègue de Maths “Ah, je t’avais dit qu’on voterait pour toi. Cette année il y a eu Trump, et toi!! Bravo! T’es un super prof!!”. Au même moment, ma principale rentre dans ma classe un dossier en main :”Bravo! Voici le dossier que vous avez à remplir avant vendredi. Vous avez un PortFolio à faire. Ne faites pas la vidéo pour l’instant, c’est pour le meilleur prof de l’état.”

Après Trump, c’est la deuxième élection que je ne vois pas venir. Comprenez moi bien, je ne suis pas le “meilleur prof de l’école”. Tout simplement car, après plus de 2 ans, je suis et je resterai beaucoup moins efficace qu’un bon prof américain. Mes collègues qui m’ont élu avaient bien 2 ou 3 raisons. Deux d’entre elles étant peut-être les deux “mails” que j’ai envoyé à la Direction pour me plaindre gentiment du rythme infligé aux élèves et des mauvaises décisions récemment prises par nos dirigeants. Beaucoup de collègues étaient alors venus me féliciter de faire quelque chose de très français : se plaindre.

Je ne l’imaginais vraiment pas mais être élu “prof de l’année” fait bien plaisir. J’ai eu parfois tendance à me moquer de toutes ces récompenses dont les américains abusent. Seulement cette fois, c’était moi. Je me suis surpris à envoyer un texto à Alice pour la prévenir. J’ai annoncé la nouvelle sur Facebook. J’ai reçu des félicitations et des compliments de toutes parts. Mince, on l’oublie souvent en France mais dire à quelqu’un qu’il fait du bon boulot, fait drôlement du bien. Surtout dans ma jolie petite “Ghetto school”. Lire ou relire “My Ghetto school“.

Quel rapport avec Donald? me direz-vous. C’est simple, les meilleurs profs de l’année rentrent en compétition pour le meilleur prof de la région, puis celui de l’état et enfin celui du pays. Je ne crois pas que l’on élise le meilleur prof de l’univers :)  Bref, chaque année, les meilleurs profs de chaque état sont  invités à la Maison Blanche. Avec un peu chance, je serai donc invité par l’ami Donald. Vous m’imaginez moi, avec Donald? Non? Moi non plus. J’emmènerai certainement mon voisin Luke avec moi.

Je vous cache pas que j’aurais clairement préféré être élu sous l’administration Obama. Mais bon, on fait avec son époque.

Elections américaines : le vote de Luke

Les résultats sont tombés. L’Amérique a élu …, les américains ont choisi de faire confiance à … Non franchement, je n’y arrive pas.

Pour vous dire à quel point je ne m’y attendais pas, j’avais préparé un article à publier le matin des résultats. J’y annonçais la victoire d’Hilary et je tentais d’expliquer le grand nombre de votes républicains.

Voici cet article quelque peu modifié.

8009326-3x2-940x627

Deux jours avant ces résultats, notre voisin policier était passé nous voir. Divorcé, sans enfant, Luke est un voisin très attentionné qui a toujours quelque chose à nous offrir : une bouteille, des jouets pour les enfants… Luke est un républicain convaincu, il appelle Obama “un idiot” et aime Trump parce qu’il dit les choses comme elles sont. Il trouve même plutôt “classe” que Trump soit soutenu par Vladimir Putin. “Classe et un peu flippant” s’est-il repris après un long silence de ma part.

Quand je lui ai dit qu’on partait surement l’année prochaine, il a semblé déçu et a dit “les mexicains arrivent bien à rester des années, il doit bien avoir un moyen que vous restiez ici”. Comme beaucoup d’américains, sa vision du monde est limitée. Un système éducatif défaillant, des médias fermés sur le monde, il y a aucune raison pour qu’il en soit autrement et je le pardonne volontiers.

A l’image du Texas et du Mississippi, la Louisiane est une terre républicaine et rien ne semble pouvoir changer ça. Ici, on affiche clairement son étiquette politique sur sa voiture, dans son jardin et je n’ai presque vu que des affiches pour Trump. Il me semble qu’en France, on passe plus facilement d’un parti à l’autre. Mes petits collégiens sont républicains dans l’âme. Ils critiquent volontiers Obama et parlent avec mépris d’Hilary : “elle est pro-avortement, elle tue les bébés!”. Ceci dit, ces petits ados critiquaient aussi de bon coeur le personnage Donald Trump.

 

Voici donc la réponse à la question que vous vous posez certainement, l’énigme que les médias du monde entier essayent de résoudre  :

Comment se fait-il que les Etats Unis aient mis a leur tête une personne raciste, impulsive, misogyne et sans aucune expérience politique? 

  1. The southern Bloc :Depuis 1968, les Etats du sud (aussi appelé le bloc sudiste) sont républicains. En France, une région peut passer de gauche à droite d’une élection à une autre. Ici, les choses sont plus figées et le vote est souvent lié à son lieu d’habitation.
  2. A Bible and a gun : En fait c’est assez simple, un candidat qui supporte l’avortement et le contrôle des armes à feu, peut difficilement avoir le vote majoritaire dans notre jolie Louisiane, terre de chasse. C’est le problème du système bi-partiste, c’est soit noir, soit blanc. Jetez plutôt un coup d’œil à la photo de campagne du prochain candidat Louisianais au sénat, Clay Higgins.  Je pense qu’un leader d’Al Qaeda ne ferait pas mieux. 

A chaque élection présidentielle américaine, le reste du monde réalise que les Etats Unis ce n’est pas New York, Chicago et Los Angeles. Les Etats Unis, ce sont surtout d’immenses zones rurales, souvent pauvres, très religieuses et mal éduquées. Lafayette, Cecilia, en font hélas partie.

3. L’éducation (toujours et encore) : Malgré leurs 5 heures d’histoire-géographie par semaine, le collège et le lycée n’offrent aucune culture international. L’école publique américaine est inefficaces pour des raisons cent fois évoquées sur ce blog ; et ça se ressent clairement dans les urnes. 8 façons de savoir que l’école américaine est moins efficace. Ca ne fonctionne pas.

4. Les médias : selon moi, le personnage Trump a été en partie créé et encensé par les médias. Les grandes chaînes de télé ont eu une influence énorme sur le parcours de ces élections, notamment au cours des primaires.

5. Obama/ Clinton : Obama est peut-être le président le plus cool de la planète, force est de constater que son pays est encore très inégalitaire. Education, santé, criminalité, sur le terrain le gens ont pas mal de raisons de ne plus croire en le parti démocrate. Pour beaucoup, Hilary Clinton représente “wall street”, “The etablishment” et ce qui n’a pas fonctionne dans le passé.

 

Cette année , le vote de Luke aura été écouté. Même si il vient d’élire un président mégalomaniaque, je garde une certaine affection pour ce bonhomme, qui aime son pays et représente tant de choses que j’aime dans le sud de ces Etats Unis. Luke n’entendra pas parler de tous ces gens consternés aux quatre coins de la planète. Il se levra certainement satisfait d’avoir battu ces “imbéciles” de démocrates et attendra, patiemment, le moment d’aller soutenir ses troupes militaires.

Je pense aussi à cette deuxième Amérique qui s’est levée ce matin avec une grosse gueule de bois. Une Amérique qui nous ressemble plus et que nous connaissons bien aussi. Ceux et celles qui ont choisi de ne pas regarder le discours du nouveau Président ce matin. Des personnes déjà fatiguées de voir le visage, d’entendre le nom et de subir les excès du nouveau Président de ce beau pays : Donald Trump.

Happy halloween!!!

ejxbr1477970028

Halloween a peut être des origines celtiques irlandaises mais cette fête est bien ancrée dans la culture américaine. Les énormes sacs à bonbons en vente depuis près de 2 mois, ont été éventrés par les hordes de petits monstres qui déambulent dans les grands quartiers pavillonnaires. La chaleur des soirées, l’ouverture des jardins et cette passion pour le déguisement font de ce pays “the place to be” pour ces grands moments du calendrier.

Certaines maisons se transforment même en maisons hantées pour le temps d’une soirée. Des “entreprises” familiales où les grands comme les petits se cachent dans tous les recoins pour faire sursauter les visiteurs. Les enfants n’ont pas osé y rentrer. Au vu des hurlements qui s’échappaient  du garage, je ne suis pas étonné.


Dans mon collège, une maison hantée du même genre avait été confectionnée par certains groupes d’élèves. Les élèves “sans infractions” avaient le droit de s’y rendre en rang bien rangé. Le “fun” maîtrisé et contrôlé comme on sait faire ici.

hal-5 hal-7


L’école d’Alice n’a pas fêté Halloween… La Principale fait partie d’une église dans laquelle la fête est diabolisée. Le mot Halloween n’a donc jamais été prononcé par la Direction ces derniers jours.  Les enfants ont tout de même eu le droit de ramener des bonbons et de les manger sur commande de l’interphone. Une situation plutôt atypique ici.


Le semaine dernière, Eden a fait son spectacle de “comptines“. Tous les enfants s’étaient déguisés en fonction de leur personnage. Notre puce était en araignée en l’honneur de sa comptine “Itsy bitsy spider”. Ici, il est courant de prendre sa matinée au travail pour assister à un spectacle scolaire. Du coup, maman était sur le coup. Caméra au poing.

PS : maman a passé 3 heures sur le costume qui devait être fait maison.

Dans mon école, cette semaine…

addtext_com_mtg1nzm1mtg0nzy1

Mon collègue de classe et binôme a été appelé trois fois cette semaine et deux fois la semaine dernière pour intervenir lors d’une situation de crise dans l’établissement. En effet, ce grand monsieur fait parti des quelques professeurs de l’école a avoir obtenu l’accréditation CPI : Crisis Prevention Intervention. Lors de conflits avec un élève ; quand celui-ci devient violent envers lui même ou envers les autres, la personne a le droit d’intervenir physiquement sur l’enfant pour le maîtriser. Je vous rappelle que je suis dans une école élémentaire. Serait-ce une des conséquences du système éducatif louisianais?


La Boring Box est une idée lumineuse d’un des profs de sport de l’école. Lorsque l’élève ne se plie pas aux règles militaires de l’établissement, il peut se voir priver de son temps de sport. Seul temps durant lequel il peut se dépenser en dehors de ses 10 minutes de récréation. Il doit alors mettre ses deux pieds sur un morceau de carton de 30 x 30 cm , la Boring Box! Il y restera pendant toute la durée du sport c’est à dire 30 min, en plein soleil, à lire un livre. De quoi dégoûter de la lecture ou pire de choper une insolation lorsqu’on connait les températures des ce dernier mois (moyenne de 35°c).


Hier, j’ai pris un élève en flagrant délit de triche! Pas discret du tout, le jeune homme avait une antisèche dans son bureau bien en vue. Keagan arrive de mon ancienne école. Il s’est fait renvoyer pour mauvais comportement. Je ne lui laisse donc rien passer et appelle sa maman pour la prévenir de l’incident. Elle est à l’écoute et me remercie de l’avoir appelée.  Pourtant quelques heures après je reçois un texto me demandant une photo de ladite note…. Heureusement, j’avais garde la précieuse preuve.


La religion est toujours hyper présente où que l’on soit. Dejanae et Kennedi prient avant chaque repas et chaque test.


Il y a aussi des supers moments passées avec ses pré-ados. Coincés entre un âge réel et un âge ressenti. Des adultes en devenir qui se cherchent et qui sont souvent encore dans l’enfance. Plus bas quelques uns de mes élèves.

Dans l’école des enfants cette semaine :

Les enfants ont pu fêter Halloween avant l’heure. Comme tous les ans Woodvale Elementary organise le Boo Bash. Pour cette journée, les enfants peuvent arriver déguisés. Des jeux sont organisés avec des bonbons à gogos! Ils sont revenus ravis! Sur la photo à gauche, c’est notre fils avec son copain Baxter. Ce dernier avait des blessures plus vraies que nature.

14671317_1270825466302290_751750655137596492_n

 

img_7068

 

 

 

 

 

 

 

 


La principale collecte de fond de l’école a commencé. Nous avons donc reçu un superbe catalogue à faire passer à notre famille et amis. Ils peuvent y acheter tout un tas de choses allant des accessoires de cuisine au sac à main personnalisé. Une partie du prix sera reversé à l’école. Aux Etats Unis, les fundraisers sont très courants et permettent de financer beaucoup de choses.

Traditions, musique et activistes

Passés les ouragans, le ciel de septembre et d’octobre offrent des couleurs magnifiques. Les gens décorent le pas de leur porte avec des citrouilles joliment disposées. Le soleil est omniprésent et les températures ont du mal à baisser. Aujourd’hui, 16 octobre, les enfants ont même fait un plouf dans la piscine.
Au collège, Octobre c’est le mois du Homecoming. Une tradition qui me réconcilie un peu chaque année avec le système scolaire américain. Je reconnais quelques anciens élèves dans les gradins et je comprends mieux les relations entre les familles. Troisième année, il était temps. Voici quelques images prises cette année. Pour plus d’infos sur cette tradition, voir le post de l ‘année dernière : “La Reine de l’année“.
Ce weekend, c’était le Festival Acadien et Créole, l’un de nos festivals préférés à Lafayette. On y mange bien, l’ambiance est familiale et festive. Ici, la musique se danse, les musiciens se rassemblent pour jammer et les artistes sont introduits sur scène en français.
Avec des élèves de 6eme, nous avons créé un petit espace francophone pour interviewer les francophones de passage. Un événement pour ces élèves qui quittent rarement leur campagne pour se rendre à Lafayette.
Elles ont eu le privilège d’interviewer une petite star locale : Christine Balfa (en robe rouge unie sur la vidéo). Les filles n’avait jamais entendu parler d’elle mais elles étaient fières quand même.
Les autres intervenants étaient des gens que je commence à connaitre un peu. J’aime les définir comme des “activistes culturels“. Des personnes qui déplacent littéralement des montagnes par la passion. Je me sens vraiment chanceux de côtoyer certaines de ces personnes que nous rencontrons ici.
Vendredi soir, Maggy que se présente dans la vidéo, faisait une réunion avec plusieurs jeunes et moins jeunes à Lafayette. Le but : essayer de trouver une personne francophone susceptible de se présenter au prochaine législative Louisianaise. J’ai pu assister à cette réunion où les mots “coeur” et “âme” étaient associés souvent aux mots “économie” et “politique”. Une délégation québécoise, présente ce soir là, observait avec une extrême bienveillance ces jeunes Louisianais déplaceurs de montagnes.

Radio Jeunesse – Festival acadien et créole from Mi KL on Vimeo.

Notre premier rodéo

On a peu parlé de l’influence Texane en Louisiane mais elle est bien présente. Les Steak house, les magasins de cow boy, et les quelques saloons nous rappellent que nous ne sommes qu’à quatre heures de Houston. D’ailleurs, la plus grande prison de l’état,  “Angola“, a son propre rodéo fait par des prisonniers. Les rodéos de Lafayette se font au printemps et à l’automne.… Read more →

“Trouver l’argent n’est pas un problème”

Je ne sais pas d’où vient ce rapport à l’argent aux Etats Unis mais il est évident qu’on ne dépense pas son argent de la même façon ici. De la maternelle au lycée et dans toutes les écoles, le bon comportement des élèves est récompensé en faux billets. L’enfant est très vite amené à manipuler des billets et dans mes classes chaque année, j’ai toujours un gamin qui vient me voir : “Monsieur? Vous avez pas la monnaie sur 10 dollars?”. – “Non Brayden mais j’aimerais bien continuer mon cours s’il te plait…”.

L’une des choses que je trouve épatante ici, c’est la notion de collecte de fond. Les aides de l’état étant quasi inexistantes, les écoles, les associations et les entreprises passent leur temps à collecter des fonds. Du coup, les américains sont énormément sollicités et ont l’habitude, très tôt, de mettre la main à la poche. Une générosité américaine que j’ai souvent évoqué ici. Du coup, obtenir des fonds pour un projet est plus facile. “Trouver l’argent n’est pas un problème” est une phrase qui m’a été dite plusieurs fois cette année et je la comprends de mieux en mieux.

Trois exemples ces derniers jours.

photoSamedi dernier, nous avons été invité à l’anniversaire d’une petite dont la famille et ses amis étaient un peu “bourgeois bohème”. L’inverse du cliché américain sudiste. Les gens étaient minces, les couverts en plastique étaient recyclés, les enfants buvaient du jus de pommes bio, les bières étaient locales et le gâteau fait maison. Certains parents étaient pieds nus, d’autres arrivaient du quartier voisin avec un verre de vin à la main. Le papi et la mamie de la petite, des musiciens, ont chanté pour tous les enfants présents (voir photo) et sur le tapis du salon, deux mamans donnaient le sein à leur bébé.

C’est alors que le papa a agité un grand conteneur au dessus de sa tête : “Comme vous le savez, nous vous avons demandé de ne pas ramener de cadeaux pour notre petite. A la place, vous pouvez, si vous les souhaitez, mettre quelques dollars ici pour une association pour les démunis”. C’est pas beau ça!! Si si, vous pouvez les dire : “God bless America!!” :)


Autre exemple, aujourd’hui. Pour préparer une sortie scolaire, j’ai organisé avec mes élèves, une vente de gâteaux entre 11h50 et 12h20. En 30 minutes, les élèves ont vendu pour 120 dollars de cupcakes, brownies et autres cookies à leurs camarades. Juste énorme. Une collègue prof de maths, nous a même donné 20 dollars sans même prendre de gâteaux.


Cette année, je travaille sur une nouveau projet de film avec un ami. On m’a très vite conseillé de faire des demandes de bourse. L’héritage à nous autres, aussi amateur qu’il soit, est un petit film qui m’a ouvert beaucoup de portes et aux Etats Unis, ça veut dire notamment beaucoup de bourses. Le film a été bien reçu dans la communauté et j’ai gagné la confiance de pas mal de gens. Du coup, j’ai pu obtenir de l’argent pour m’aider dans la production du prochain film. Ci-dessous, une photo de moi qui tient un chèque de 1000 dollars.

img_2045


 

De même, dans la catégorie “l’argent n’est pas un problème”; un organisme privé nous a donné pour 10 000 euros de matériel audio pour faire un club radio. J’ai un peu sauté sur l’occasion. Quelques images de mes élèves de 8ème grade qui appréhendent le matériel.

Skip to toolbar